HISTOIRE DU SHAGYA

L'arabe Shagya, une race impériale
Cheval de monture ou d'attelage Le Shagya, un cheval de selle

Une race Impériale

Depuis 1789

En 1789 l’Empereur austro-hongrois Joseph II décide par décret d’équiper sa cavalerie de guerre de chevaux rapides, puissants et endurants aptes à servir aussi bien de montures que de chevaux d’attelage. Il choisit pour berceau de cette nouvelle race, le Haras Impérial de Babolna à 60 km à l’ouest de Budapest et impose des principes stricts : le croisement de juments autochtones à forte proportion de sang arabe car issues des invasions turques des XVI et XVIIeme siècles, avec des étalons arabes capturés lors des défaites napoléoniennes.

Après quelques « injections » de sang Lippizan ou Pur Sang Anglais pour étoffer le cadre et les allures, dès 1816 les étalons sont exclusivement arabes purs et choisis lors de missions d’importation au Moyen Orient, en Syrie et en Egypte.

A chacun correspond une lignée: DAHOMAN, AMURATH, GAZAL, O’BAJAN, SIGLAVY, MERSUCH… mais c’est le superbe syrien SHAGYA, gris truité, arrivé en 1836 à Babolna qui donne définitivement son nom à la race. Le développement alors se poursuit en Yougoslavie, en Roumanie, en Bulgarie avec une remarquable traçabilité jusqu’à 20 générations.

La race SHAGYA est reconnue en 1979 avec la création de l’Association Internationale de l’arabe Shagya, puis10 ans plus tard en France, grâce à l’AFCAS (Association Française du Cheval Arabe Shagya), au titre de « Race étrangère de cheval de selle».

   Crédits | Mentions Légales | Contact | Newsletter - © HARAS DE CRÉ 2008 - Tous droits réservés.